Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

Jamais plus Auschwitz: Benoît XVI demande aux chrétiens de s'engager
13/01/2012

 
 
Audience du mercredi
 
ROME, mercredi 31 mai 2006 (ZENIT.org)
 
      
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
La tristement célèbre grille du camp, surmontée de l'inscription cyniquement ironique: 
  "Arbeit macht frei" - Le travail rend libre. (Photo d'archives, ajoutée par notre site.)
 
 
Jamais plus Auschwitz
 
Benoît XVI demande aux chrétiens de s'engager pour éviter
 
« que l'humanité du 3e millénaire puisse encore connaître des horreurs semblables à celles tragiquement évoquées par les camps d'extermination d'Auschwitz et de Birkenau ».
 
A l'occasion de l'audience générale, place Saint-Pierre, ce mercredi matin, devant quelque 35.000 visiteurs, Benoît XVI a évoqué les étapes de son récent voyage apostolique en Pologne, et en particulier sa visite de dimanche aux camps d'Auschwitz et Birkenau.
 
 
Forts dans la foi, l'espérance, l'amour

A propos de la célébration de dimanche matin, il a déclaré :
 
« Je me suis arrêté pour réfléchir sur la Parole de Dieu également dimanche matin, solennité de l'Ascension, au cours de la Célébration marquant la fin de ma visite. Cela a été une rencontre liturgique animée par une participation extraordinaire des fidèles, dans le même parc où, la veille au soir, s'était déroulé le rendez-vous avec les jeunes. J'ai saisi l'occasion pour renouveler au sein du peuple polonais l'annonce merveilleuse de la vérité chrétienne sur l'homme, créé et racheté dans le Christ ; cette vérité que Jean Paul II a proclamée tant de fois avec vigueur pour encourager chacun à être fort dans la foi, dans l'espérance et dans l'amour ».
 
 
Eviter au IIIe millénaire des horreurs semblables
 
Le pape voit, en effet, dans la fidélité des chrétiens au message de l'Evangile, la garantie que jamais plus Auschwitz ne sera possible. Il a dit :
 
« Demeurez forts dans la foi ! Telle est la consigne que j'ai laissée aux fils de la bien-aimée Pologne, en les encourageant à persévérer dans la fidélité au Christ et à l'Eglise, pour que la contribution de leur témoignage évangélique ne manque pas à l'Europe et au monde. Tous les chrétiens doivent se sentir engagés à rendre ce témoignage, pour éviter que l'humanité du troisième millénaire puisse encore connaître des horreurs semblables à celles tragiquement évoquées par le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau ».
 
 
Les chers « Six millions »

Le pape a évoqué les 6 millions de Juifs exterminés par la barbarie nazie, en disant :
 
« C'est précisément dans ce lieu tristement célèbre dans le monde entier que j'ai voulu m'arrêter avant de revenir à Rome. Dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, ainsi que dans d'autres camps semblables, Hitler fit exterminer plus de six millions de juifs. A Auschwitz-Birkenau moururent également environ 150.000 Polonais et des dizaines de milliers d'hommes et de femmes d'autres nationalités ».
 
Le pape a souligné la réponse d'amour, donnée par le Christ face à la liberté humaine rebelle à l'amour : « Face à l'horreur d'Auschwitz, il n'y a pas d'autre réponse que la Croix du Christ : l'Amour descendu jusqu'au fond de l'abîme du mal, pour sauver l'homme à sa racine, là où sa liberté peut se rebeller contre Dieu ».
 
 
Les pires formes de l'antisémitisme

Benoît XVI a appelé à la mémoire de la Shoah comme remède aux « pires formes d'antisémitisme » :
 
« Que l'humanité d'aujourd'hui, n'oublie pas Auschwitz et les autres "usines de mort" dans lesquelles le régime nazi a tenté d'éliminer Dieu pour prendre sa place ! Qu'elle ne cède pas à la tentation de la haine raciale qui est à l'origine des pires formes d'antisémitisme ! »
 
 
Construire ensemble

Le pape voit, dans l'humble foi en la paternité de Dieu, l'antidote aux tentations auxquelles le XXe s. a cédé :
 
« Que les hommes recommencent à reconnaître que Dieu est le Père de tous et qu'il nous appelle tous en Christ à construire ensemble un monde de justice, de vérité et de paix ! Voilà ce que nous voulons demander au Seigneur par l'intercession de Marie qu'aujourd'hui, en concluant le mois de mai, nous contemplons, diligente et pleine d'amour rendant visite à sa parente âgée Elisabeth ».
 
 
Témoignage évangélique pour l'Europe et le monde

En français, le pape a dit :
 
« Aux fils de la Pologne bien-aimée, j'ai laissé la consigne de demeurer fermes dans la foi, les encourageant à persévérer dans la fidélité au Christ et à l'Église, pour que leur témoignage évangélique ne manque pas à l'Europe et au monde ».
 
Et Benoît XVI d'avertir :
 
« Tous les chrétiens doivent rendre ce témoignage, pour éviter que l'humanité du troisième millénaire connaisse encore des horreurs semblables à celles qui sont tragiquement rappelées par le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau ».
 
 
© ZENIT
 
Mis en ligne le 05 juin 2006