Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Europe et Israël

Lady Ashton… si fidèle à l'Union Européenne, par Bat Ye'or
25/03/2012

 

 
 Lady Ashton…si fidèle à l'Union Européenne
 

La baronne Ashton ne parle pas en l'air. Elle est le porte-voix des 27 chefs d'Etats de l'Union Européenne et de centaines de millions d'Européens, pour autant que ceux-ci se reconnaissent dans les déclarations et la politique de l'UE.

Lady Ashton n'a pas contrevenu aux directives de l'UE. Au contraire, elle les a parfaitement exprimées. Elle a tout d'abord manifesté chaleureusement ses espoirs et sa profonde admiration pour la jeunesse palestinienne, dont les exploits sont d'autant plus remarquables compte tenu des conditions invivables que leur impose Israël. Pensez donc… le combat anti-terroriste et la préservation de l'existence d'Israël ! Quelle injustice… quelle obscénité ! Un tel discours suintant d'empathie, mais adressé à la jeunesse israélienne, victime du terrorisme palestinien et des missiles quasi quotidiens de Gaza, serait inimaginable. Pour l'Union Européenne, qui se targue d'objectivité et s'érige en justicier d'Israël volant au secours de ses victimes, ce serait insensé, scandaleux !

La baronne a ensuite affirmé que la Palestine était la préoccupation majeure de l'UE, ce qui est l'exacte vérité puisque la CE/UE s'est donnée pour mission universelle, dès les années 1970, la création d'une Palestine et d'un nouveau peuple au cœur même d'un autre Etat, Israël, pour le détruire. L'UE sait très bien que cette seconde Palestine — la première étant la Jordanie — se voue à l'éradication d'Israël. Avec une générosité sans bornes et un zèle passionné, elle conçoit, dirige et accompagne pas à pas cette stratégie. La baronne a rappelé à son auditoire — escomptant sans doute un peu de gratitude — les milliards versés par l'UE à l'UNRWA et à l'OLP pour l'accomplissement de cette mission, milliards extorqués aux Européens, véritables dhimmis, taillables et corvéables à merci, de la Palestine.

L'honorable et si sensible Lady Ashton a exprimé l'admiration de l'Europe  — c'est-à-dire de vous et moi — pour les révolutions du printemps arabe. Les massacres et les persécutions de Coptes, la fuite des Chrétiens terrorisés par le retour d'une pensée moyenâgeuse et obscurantiste, préconisant la discrimination des sexes et des religions et la haine des Juifs et des Chrétiens, n'ont simplement pas de place dans la distribution de tant de fleurs, d'encens, de largesses, où se perdent quelques milliards d'euros. Oh… tous, il est vrai, ne sont pas consacrés aux seuls Palestiniens, certains concourent à désintégrer l'Etat hébreu de l'intérieur par des réseaux israéliens, d'autres alimentent les réseaux internationaux des ONG, de l'ONU et des médias transnationaux intégrés à la même stratégie et voués à la même mission sacrée.

Représentante de l'UE, on ne doit pas s'étonner si Lady Ashton a escamoté le crime de Toulouse. Une bagatelle… Depuis quatre décennies, l'UE déploie son génie comme vestale et officiante d'une Palestine toujours victime qu'elle s'est amusée à créer. Dépitée de la survie d'Israël malgré les guerres fomentées par ses voisins, elle en a fait un coupable d'exister, et par conséquent éternellement condamné, parce que destiné à disparaître pour être remplacé par sa nouvelle colonie : la Palestine.

Souvenez-vous des camps d'extermination où l'on ne gaspillait pas son humanité sur le peuple condamné au génocide. Souvenez-vous que les exterminateurs justifiaient leurs actes en invoquant aussi une juste cause : l'extermination.

 

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci-dessous.

 

© Bat Ye'Or pour www.Dreuz.info

 


Texte aimablement signalé à Debriefing par Olivier Peel.