Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Contentieux palestino-israélien

Dernier appel des Palestiniens pour une reprise des négociations
18/04/2012

 

Si, comme moi, vous consultez chaque jour Google Actualités, vous pourrez lire, à la date du 18 avril 2012, le titre suivant:

 

Dernier appel des Palestiniens pour une reprise des négociations 20minutes.fr

 

Ciel! Penserez-vous. Maintenant ce sont les Palestiniens qui adjurent les Israéliens de revenir à la table des négociations! Il faut que j'aille lire cette nouvelle. Vous cliquez alors sur le lien, et voici ce que vous obtenez:

Dernier appel des Palestiniens pour une reprise des négociations

 

Mis à jour le 17.04.12 à 07h23

Le Premier ministre palestinien pourrait rencontrer ce mardi son homologue israélien pour lui remettre une lettre du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, recensant les demandes de son peuple concernant la réprise des négociations de paix au Proche-Orient.

La rencontre entre Salam Fayyad et Benjamin Netanyahu n'a pas été officiellement annoncée, mais des responsables palestiniens ont confirmé que les deux dirigeants pourraient se voir au cours de la journée.

Un responsable israélien a indiqué que Netanyahu renouvellera sa demande pour que les pourparlers de paix reprennent sans conditions préalables et que soit organisée une rencontre avec Abbas.

La lettre que devrait remettre Fayyad à Netanyahu apparaît comme une nouvelle tentative des Palestiniens vers la reconnaissance d'un Etat par les Nations unies, une initiative qui a suscité l'opposition d'Israël et des Etats-Unis.

Mises en garde contre tout acte de provocation

Des Palestiniens ont indiqué que la missive reproche à Israël de ne pas avoir respecté les engagements stipulés dans la feuille de route établie en 2003, adoptée par les deux parties, et qui prévoit l'arrêt des activités de colonisation dans les territoires occupés.

Des gouvernements étrangers ont pu consulter la lettre, saluant une rencontre au sommet rare entre Israéliens et Palestiniens mais ont exprimé des mises en garde contre le phrasé menaçant.

Dans un entretien téléphonique avec Mahmoud Abbas, le président américain Barack Obama a mis en garde son interlocuteur contre tout acte de provocation.

Abbas a expliqué que son courrier, qui a été pensé pendant plusieurs semaines, ne faisait que rappeler à Israël ses engagements suivant les accords intérimaires de paix.

Reuters