Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

«L'apologie qui nuit à l'Eglise. Révisions hagiographiques de l'attitude de Pie XII envers les Juifs» (Table des chapitres)
28/05/2012

TABLE

 

Avant-propos

Introduction générale

 

Première Partie - Expressions de repentance :
entre sincérité et plaidoyer pro domo

 

Introduction

Le document de travail du groupe allemand (1994)

La contrition des responsables d'Églises

– Lettre Pastorale collective de l'épiscopat allemand (23 août 1945)

– Conseil des Églises évangéliques d'Allemagne (Stuttgart, 18 octobre 1945)

– Déclaration des Synodes de l'Église évangélique d'Allemagne (Berlin-Weinssensee, 27 avril 1950)

– Résolution du Synode de l'Église évangélique en Allemagne, au sujet du procès d'Eichmann (1961)

– Déclaration du Synode des évêques catholiques de la République fédérale allemande (Würzburg, 22 novembre 1975)

– Texte à lire dans toutes les paroisses catholiques d'Allemagne fédérale, à la demande de la Conférence épiscopale allemande, à l'occasion du 40e anniversaire de la «Nuit de Cristal» (9 novembre 1978)

– « L'Église catholique et le National-socialisme ». Déclaration du Secrétariat de la Conférence épiscopale allemande (31 janvier 1979)

– L'Église luthérienne et la communauté juive (1979)

– « Vers la rénovation des relations entre chrétiens et juifs ». Déclaration du Synode de l'Église protestante de la région rhénane (1980)

– « Considérations oecuméniques sur le dialogue entre juifs et chrétiens ». Conseil mondial des Églises (1982)

– Déclaration du Synode de l'Église évangélique allemande de la Province de Baden, sur les relations entre chrétiens et juifs (mai 1984)

– « Accepter le poids de l'histoire ». Déclaration commune des Conférences épiscopales d'Allemagne fédérale, d'Autriche et de Berlin (20 octobre 1988) 

– La responsabilité des catholiques dans la persécution contre les juifs. Déclaration des évêques des Pays-Bas (1996)

– Déclaration de repentance de dix-huit évêques de France (30 septembre 1997)

– « Des racines de l'antijudaïsme en milieu chrétien » (Rome, 30 septembre 1997) 

– « Le temps de la conversion - Les Églises évangéliques d'Autriche et les juifs » (Extrait de la déclaration du Synode général du 28 octobre 1998) 


Les autojustifications du Document romain « Nous nous souvenons »

– « Les sermons bien connus du cardinal Faulhaber, en 1933 [...] exprimèrent clairement le rejet exprès de la propagande antisémite nazie. » 

« Nous ne pouvons donc ignorer la différence qui existe entre l'antisémitisme, qui repose sur des théories contraires à l'enseignement constant de l'Église [...] et les sentiments de méfiance et d'hostilité que nous appelons antijudaïsme, qui ont perduré pendant des siècles, dont, malheureusement, les chrétiens eux aussi ont été coupables. » 

« Pendant et après la guerre, des communautés et des responsables juifs ont exprimé leurs remerciements pour tout ce qui a été fait pour eux, y compris pour ce que le Pape Pie XII fit personnellement ou par l'intermédiaire de ses représentants pour sauver des centaines de milliers de vies juives »

« Des organisations et des personnalités juives représentatives ont reconnu officiellement, à diverses reprises, la sagesse de la diplomatie du Pape Pie XII » 

 

Conclusion de la Première partie

 

Deuxième partie 

Des juifs à la rescousse de l'autojustification chrétienne


Coups de pouce à l'Histoire pour sauver l'honneur d'un pape

Pie XII et les juifs, apologétique et légende à la rescousse d'un pape décrié: la preuve par Lapide

– Qui était Pinchas E. Lapide ?

Pie XII, « pape de Hitler » ? Certainement pas, mais « Juste des nations », c'est pour le moins prématuré

– Lapide, promoteur du « vœu » d'une forêt Pie XII

– Un souhait, pour terminer

 

Qu'est-ce qui fait courir Mr Krupp, juif américain tout dévoué à la cause de Pie XII ?

– Une « star » juive inespérée à la rescousse de Pie XII

– Un zèle apologétique étrange

– Quand la conviction enthousiaste tient lieu de méthode historique

Excursus : refus d'une déclaration papale sur la souffrance des juifs et l'antisémitisme, demandée par Maritain en 1946

– Quelques exemples navrants de distorsion apologétique des événements par Gary Krupp et sa fondation

– Le cas particulier des réfugiés cachés au Vatican : récit apologétique  et réalité historique

– Du danger de faire de l'histoire avec des bons sentiments

 

Conclusion de la Deuxième partie

 

Troisième partie - Défaillance de l'Église ?

Point de vue juif et aveux chrétiens


Réponse d'un rabbin aux inquiétudes de l'abbé Journet à propos de la défaillance de l'Église à l'égard des juifs

Repentance de pasteurs catholiques et protestants

Conclusion de la Troisième partie

 

Conclusion générale 

« Qu'ont en commun la paille et le froment ? »

 

En guise de Postface

« Une supplique restée sans réponse : Jacques Maritain, le Pape Pie XII et l'Holocauste », par le Professeur Michaël R. Marrus.

« L'antiracisme catholique, l'autodéfense de l'Église et le sort des Juifs dans l'Allemagne nazie », par le Professeur Martin Rhonheimer.

Bibliographie