Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Le chanoine Andrew White, de Baghdad, critique la ligne anti-israélienne de l'Eglise anglicane
11/07/2012


Article repris du Blog Philosémitisme, 8 juillet 2012

« Les raisons pour lesquelles le Synode est appelé à adopter le narratif de la "Nakba" contre Israël ne sont pas claires, alors que nos frères chrétiens meurent en Irak, au Soudan, en Egypte et en Syrie. La culture de l'incitation à la haine contre les juifs et les chrétiens ainsi que les tirs continus de roquettes sur Sdérot sont des facteurs que le Synode est invité à ignorer, ou au mieux à minimiser. »

[Depuis, la motion anti-israélienne en question a été adoptée par le Synode du 10 juillet. (Menahem Macina).]


Les Amis anglicans d'Israël  (Anglican Friends of Israel, AFI) s'opposent à l'adoption par le prochain Synode, qui aura lieu le 10 juillet à York, de l'ONG violemment anti-israélienne EAPPI (Programme oecuménique d'accompagnement en Palestine et en Israël). 

L'AFI a reçu le soutien du Chanoine Andrew White, l'une des personnalités les plus respectées et courageuses de l'Église [anglicane]. Le révérend Andrew White est le chanoine de l'église St Georges, de Bagdad, la seule église anglicane qui subsiste encore en Irak. Son église et son personnel ont été la cible d'attaques terroristes, d'assassinats et d'enlèvements. Il a également fait l'objet de menaces de mort ; néanmoins il continue son travail auprès des Chrétiens irakiens.  le chanoine Andrew White est le président de la Fondation pour l'aide et la réconciliation au Moyen-Orient (FRRME), qui promeut les relations interconfessionnelles au Moyen-Orient.

Dans un communiqué, le chanoine Andrew White déclare:

« Ayant vécu de nombreuses années au Moyen-Orient - la terre de la Bible - où j'ai risqué ma vie pour la paix, et fier d'être un ami des Israéliens et des Palestiniens, juifs, chrétiens et musulmans, j'espère sincèrement que le Synode rejettera la motion appelant à adopter le programme de l'EAPPI.

La motion est injuste et a causé une profonde douleur dans la communauté juive. La motion ne tient pas compte des guerres menées contre Israël et contre son droit fondamental à exister. Elle passe sous silence la persécution des Juifs au Moyen-Orient, qui a précédé la création de l'État moderne d'Israël. Israël - comme tous les pays - n'est pas parfait, mais souhaite sincèrement trouver la paix.

Les raisons pour lesquelles le Synode est appelé à adopter le narratif de la "Nakba" contre Israël ne sont pas claires, alors que nos frères chrétiens meurent en Irak, au Soudan, en Egypte et en Syrie. Il y a beaucoup de gens remarquables et épriss de paix dans les territoires palestiniens qui sont empêtrés dans un conflit qu'ils ne cautionnent pas.  Mais la culture de l'incitation à la haine contre les juifs et les chrétiens ainsi que les tirs continus de roquettes sur Sdérot, sont des facteurs que le Synode est invité à ignorer, ou au mieux à minimiser.

Rev Canon Andrew White, Saint-Georges, Bagdad, le  21 juin 2012 »

 

(Note: En France l'EAPPI est soutenue par la Fédération Protestante de France (founded in 1905, the Fédération Protestante de France brings together 23 churches and 81 Communities, Institutions and Movements for a common witness.  Coordination: Fédération Protestante de France.)

Pour en savoir plus sur le programme destructeur de la paix de l'EAPPI, cliquer ICI.  Les soutiens d'EAPPI: “Quaker Peace and Social Witness (QPSW), part of the Religious Society of Friends in Britain (Quakers), coordinates the EAPPI in the UK and Ireland, on behalf of an ecumenical group who fund, support and publicize the programme. This group includes: Baptist Union of Great Britain; CAFOD, Christian Aid, Church of Scotland, Church Mission Society; Churches Together in Britain and Ireland; Iona Community; Methodist Church; Pax Christi UK; Scottish Episcopal Church; United Reform Church and USPG.”  

L'église catholique n'en fait pas partie.