Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Chrétiens pour)

Confession d'un « sioniste chrétien », par Ivan Rioufol
05/08/2012

 


Sur le Blog de l'auteur, 27 juillet 2010

 

Mea culpa: oui, comme m'en accusent de plus en plus fréquemment des intervenants sur ce blog, je dois être un « sioniste chrétien ». C'est-à-dire, pire qu'un salaud, j'imagine ; une sorte de fasciste xénophobe, qui refuse sottement, par racisme bien sûr, de reconnaître les évidentes vertus de « la religion de paix et de tolérance ». La répétition de cette critique dévoile, en réalité, une propagande, qui cherche à rompre les liens entre Juifs et Chrétiens. Derrière le « sionisme chrétien », expression jugée sans doute présentable, c'est le judéo-christianisme qui est visé par la dialectique islamiste. Cette alliance d'une même civilisation est un obstacle à abattre pour cette idéologie expansionniste et colonisatrice, qui a la prétention de se proclamer partout chez elle et qui ne tolère aucune contestation. En vérité, je suis un catholique peu pratiquant et je n'ai pas l'Ancien Testament pour livre de chevet. Mais je veux bien, pourquoi pas, être assimilé à un sioniste chrétien, s'il s'agit de préserver l'occidentale culture judéo-chrétienne de lâchetés et renoncements successifs, qui pourraient amener l'Europe à une substitution de civilisation, à échéance d'une poignée de générations.

Pour être plus clair encore : non, je n'ai effectivement aucune honte à me dire l'ami (évidemment critique s'il le faut) d'Israël, qu'il est de bon ton de dénigrer désormais. Ce pays, qui a vu renaître un peuple qui connut l'exode, l'esclavage, l'humiliation, symbolise à mes yeux ce dont l'Occident a le plus  besoin aujourd'hui: le goût de la survie, de la liberté, de la résistance  Que mes honorables contradicteurs de ce blog me pardonnent, mais je préfère la démocratie à la tyrannie et la liberté à la soumission. Je préfère également le généreux combat humanitaire d'un Michel Germaneau, ce Français de 78 ans, malade, dont on vient d'apprendre l'assassinat par l'islamisme terroriste d'al-Qaïda, à la violence des "humanitaires" turcs de la "flottille de paix" qui furent tant louangés, y compris en France par les idiots utiles du nouveau totalitarisme fondamentaliste qui a, heureusement, de plus en plus de mal à dissimuler sa nature.

Je ne doute pas que de nombreux musulmans ayant choisi la France, et qui savent ce que le mot dictature veut dire, partagent ou comprennent ma position.

 

© Ivan Rioufol

 

Publications d'I. Rioufol