Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Michel Remaud, Ce religieux catholique qui affronte, avec respect et compétence, le mystère de la relation juifs-chrétiens
09/08/2012


9 août 2012

 

Les services diocésains pour les relations avec le Judaïsme (diocèses de l'Ouest : Saint-Brieuc et Tréguier) ont organisé au Centre d'Accueil La Hublais, du 17 au 22 juillet 2012, une session de découverte du judaïsme, ouverte à tous, intitulée « "De Sion sort la Torah, de Jérusalem la Parole de Dieu" (Isaïe 2, 3) », avec Mgr d'Ornellas et M. le rabbin Ph. Haddad, ainsi que de nombreux acteurs du dialogue juifs-chrétiens.


Parmi les diverses interventions, je ne saurais trop recommander aux chrétiens sensibilisés au vis-à-vis permanent entre chrétiens et juifs, la lecture attentive de l'intervention du P. Michel Remaud, intitulée « De Sion sort la Torah ».

Ce religieux – que je considère, pour ma part, comme l'un des théologiens les plus compétents et les plus profonds en la matière – n'a pas failli à sa réputation. Il faut lire son texte magistral (en ligne sur le site de l'AJ-CF).

Si vous hésitez, permettez-moi de vous en situer l'esprit, en attirant votre attention sur le fait suivant évoqué par le conférencier. Le P. Remaud relate qu'il a récemment entendu chanter une traduction du "Magnificat" « dans laquelle le verset 1,54, généralement traduit par "Il relève Israël son serviteur", était ainsi rendu : "Il prend soin de son peuple comme d'un fils" ».

Et Remaud de remettre – c'est le cas de le dire – l'Église au milieu du village, en précisant que « tout ce passage (Lc 1,54-55) fait allusion à la promesse faite à Abraham (Gn 15,16) et accomplie dans la sortie d'Égypte avec Moïse ».

Conscient, comme il le dit lui-même, de s'avancer « en terrain miné », il émet néanmoins son diagnostic, aussi chirurgical que fondé en vérité :

« Pour éviter tout rapprochement avec l'Israël contemporain, on coupe le lien entre la Genèse et l'Exode. […] la Révélation biblique demeure et sera toujours indissociable du peuple juif réel. »

Il faut lire ce texte et le faire connaître pour contribuer à l'approfondissement de ce que, personnellement, je considère comme un mystère pour notre temps : celui du lien ontologique entre « les deux familles » (Jr 33, 24) de « l'Israël de Dieu » (Ga 6, 16), incapables jusqu'à ce jour de comprendre et d'admettre qu'elles ne font qu'un dans le dessein de Dieu, et qu'en conséquence l'une ne doit pas chercher à absorber l'autre, parce qu'elles ont « toutes deux accès dans un seul Esprit auprès du Père » (Ep 2, 18).

 

© Menahem Macina