Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Terrorisme palestinien

Plus de 3.600.000 € payés mensuellement par l'Autorité palestinienne aux terroristes palestiniens en prison, H. Keller-Lind
10/11/2012

Article repris du site du CRIF, 6 novembre 2012

Palestinian Media Watch, observatoire des médias palestiniens, vient de présenter devant le Parlement britannique son nouveau rapport sur les salaires versés par l'Autorité palestinienne aux terroristes palestiniens jugés et emprisonnés en Israël. Chaque mois plus de 3.600.000 € leur sont versés, ce qui constitue une prime et un encouragement au terrorisme. Ces sommes sont prises sur le budget général palestinien auquel contribuent des pays comme le Royaume-Uni, mais aussi la France...

Rapport de PMW : le Royaume-Uni paie des salaires à des terroristes

Dans une lettre envoyée au député Robert Halfon qui l'avait interrogé, le ministre d'État britannique pour le Développement international, Alan Duncan, a rejeté les conclusions émises par Palestinian Media Watch - PMW - montrant que l'Autorité palestinienne paie de véritables salaires à des terroristes avec, en partie, de l'argent du Royaume-Uni. Selon le ministre, ce qui serait financé par l'Autorité palestinienne consisterait uniquement en « programmes d'aide sociale pour » venir en aide aux familles de prisonniers.

Pour réfuter cette affirmation, PMW a préparé un second rapport qui a été présenté par son directeur, Itamar Marcus, devant le parlement britannique ; rapport qui confirme les premières conclusions de PMW et démontre que ces paiements ne sont en rien des « aides sociales » comme le dit le ministre Duncan.

Rapport de Palestinian Media Watch devant le parlement britannique :

L'argent du Royaume-Uni finance des salaires à des terroristes en finançant le budget général de l'Autorité palestinienne.

L'Autorité palestinienne paie actuellement chaque mois des salaires pour un total d'environ 17.500.000 shekels (plus de 3.600.000 € mensuels) à tous les terroristes palestiniens en prison en Israël. Massacreurs compris.

Le terme utilisé dans la législation de l'Autorité palestinienne est Ratib – salaire. La loi ne mentionne pas d'« aide sociale » ni de « sécurité sociale ».

Le montant de ce salaire augmente en fonction du nombre d'années passées en prison, un montant qui est fonction de la gravité de l'acte terroriste et non pas des besoins de la famille du prisonnier.

Les terroristes célibataires reçoivent le même salaire de base que ceux qui sont mariés et ont des enfants.

Une petite somme est versée séparément aux prisonniers mariés qui ont des enfants. Le salaire moyen d'un prisonnier est de plus de 3.000 shekels (£ 480) et peut aller jusqu'à 12.000 shekels (près de £ 2.000) par mois pour ceux qui sont en prison depuis plus de 30 ans. La somme supplémentaire versée pour un prisonnier marié est de 300 shekels ($ 48) et de seulement 50 shekels (£ 8) par enfant.

Le terroriste en prison peut nommer un « agent autorisé » pour gérer son argent pendant qu'il est en prison. Il n'est pas tenu de le donner à sa femme, ni à ses enfants ni à ses parents.

Tous ces points et d'autres réfutent ce qu'affirme le ministre Duncan lorsqu'il dit que cet argent représente « une aide sociale » pour les familles.

Tant que le Royaume-Uni continuera à verser des fonds à l'Autorité palestinienne pour son budget général, il participera au paiement des ces salaires mensuels versés à des assassins terroristes.


Conclusion :

Le fait que l'Autorité palestinienne utilise son budget général pour récompenser des terroristes par des salaires mensuels élevés [par rapport aux salaires versés généralement] devrait être un sujet de préoccupation pour la Grande-Bretagne et tous les pays donateurs qui financent l'Autorité palestinienne.

Cliquer ici pour voir le Rapport de PMW en PDF report in PDF

Le premier rapport de PMW sur la question avait fait l'objet d'articles dans le Wall Street Journal et le Daily Mail.

L'argent du contribuable français contribue au versement de ces salaires qui incitent au terrorisme.

On notera que ce qui est vrai pour la Grande-Bretagne l'est aussi pour les autres pays qui financent l'Autorité palestinienne ; le contribuable français contribue donc à payer des salaires aux terroristes palestiniens qui ont été jugés et condamnés en Israël. Par ailleurs, le fait que des salaires leur soient ainsi versés constitue une prime et une incitation au terrorisme, ce qui dément totalement les déclarations de Mahmoud Abbas lorsque celui-ci affirme avoir renoncé à la violence...

De plus, ces salaires ne sont jamais touchés ni revus à la baisse, même en cas de crise financière comme celle que traverse l'Autorité palestinienne, très mauvaise gestionnaire...

 

Hélène Keller-Lind

 

© CRIF