Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (cause juste)

Israël face au Hamas : Samson enchaîné, Pierre Itshak Lurçat
23/11/2012

Article repris du Blogue Vu de Jérusalem, 23 novembre 2012

israel,hamas,gaza,colonne de nuée

Alors que l'opération « Colonne de nuée » vient de s'achever en queue de poisson, par un illusoire cessez-le-feu hâtivement conclu par Israël, apparemment sous la pression internationale, on peut d'ores et déjà tirer quelques leçons de ce nouveau round d'affrontement avec le Hamas.

Les prouesses technologiques de l'armée et des sociétés de défense israéliennes, qui ont abouti au système « Kipat Barzel » (« Dôme de fer ») ont heureusement permis de réduire le nombre de victimes en Israël, malgré la quantité de missiles tirés depuis Gaza, mais ce fait indiscutable ne doit pas nous empêcher de regarder la réalité en face : Israël est aujourd'hui constamment sur la défensive, même quand son aviation attaque à Gaza, et la capacité qu'a le Hamas d'atteindre la plaine côtière et le cœur de Tel-Aviv constitue indéniablement, quoi qu'en disent nos dirigeants, une immense victoire symbolique et psychologique pour nos ennemis !

Dans le bruit incessant des commentaires des médias israéliens (trop souvent péremptoires et défaitistes) qui ont accompagné les hostilités, on a pu entendre quelques observations pertinentes, et notamment celle d'un chercheur du Centre d'études moyen-orientales d'Ariel, le Dr Eyal Levin, dont les travaux portent sur la « résilience nationale » (‘hossen léoumi) : « Le système Dôme de fer n'exprime pas notre résilience nationale, mais au contraire notre faiblesse », a-t-il dit en substance. Et le député Likoud Yariv Levin a ajouté fort à propos que, pour savoir ce qu'était la résilience nationale, il fallait regarder les habitants de jadis du Goush Katif…

israel,hamas,gaza,colonne de nuée

Rencontre avec Yariv Levin à la Knesset

La situation actuelle, dans laquelle une organisation terroriste islamiste – qui a assis sa domination sur une bande de terre réduite – parvient à terroriser et à faire vivre dans des bunkers plus d'un million de citoyens israéliens, sans que l'armée « la plus puissante du monde » puisse faire cesser définitivement les tirs de roquettes, illustre la réalité paradoxale dans laquelle Israël s'est enfermé depuis plus de deux décennies (c'est-à-dire depuis la 1ère Guerre du Golfe), réalité que l'on peut décrire par une métaphore : celle de Samson enchaîné...


 israel,hamas,gaza,colonne de nuée

Comme Samson dans la Bible, Israël est un géant théoriquement capable d'anéantir ses ennemis, mais dont la force est neutralisée, pour des raisons essentiellement politiques et psychologiques. Notre peuple est incroyablement fort, et il a fait montre, pendant la semaine de guerre écoulée, d'une admirable capacité de résistance sous les missiles, dont aucun autre peuple n'a donné d'exemple depuis le Blitz sur Londres… Mais notre État et ses dirigeants, eux, font souvent preuve d'une grande faiblesse et d'une impuissance tragique, et la réussite relative du système Dôme de fer parvient difficilement à masquer l'incapacité de Tsahal à empêcher que l'arrière devienne le front et que les civils se trouvent aujourd'hui en première ligne, d'Ashqélon à Rishon-le-Tsion.

Israel, Hamas, gaza, Colonne de nuée

Cet échec incommensurable interroge les fondements mêmes du projet sioniste, tel qu'il a été formulé par l'un des plus grands théoriciens de la Renaissance nationale juive, Zeev Jabotinsky, dans son article fameux « La muraille de fer » (Kir habarzel), qui préfigurait la doctrine stratégique de Tsahal avant même la proclamation de l'Etat d'Israël. Or « Kipat Barzel » n'est pas la continuation du « Kir habarzel », mais il en est la négation ! Car, au lieu de dissuader nos ennemis, nous les avons laissés nous terroriser et nous faire vivre dans une permanente insécurité.

La capacité de dissuasion de Tsahal a été gravement atteinte, ces dernières années: au nord, avec la fuite, déguisée en « retrait », du Liban, ordonnée par Ehoud Barak, et, au sud, avec le crime inexpiable commis par Ariel Sharon, dans les ruines du Goush Katif. Pour la restaurer un jour, il faudra reconquérir la bande de Gaza et rétablir la souveraineté israélienne de la Mer au Jourdain (et plus tard, peut-être, sur les deux rives du Jourdain !). En attendant ce jour, nous pouvons seulement nous défendre, comme Samson enchaîné, par des coups d'éventail contre les piqûres de guêpe de notre ennemi, au lieu de nous dresser de toute notre stature pour l'écraser et l'anéantir.

Pierre Itshak Lurçat

 

P.S. J'ajoute quelques mots à ces réflexions écrites mercredi sous l'emprise de l'immense déception engendrée par le « cessez-le-feu». Sans revenir sur ce que j'écris plus haut, l'opération Colonne de Nuée aura surtout servi à montrer l'incroyable capacité de résistance de l'arrière israélien, des civils, hommes, femmes et enfants : en un mot, du peuple d'Israël. Nos dirigeants sont loin d'être parfaits, mais notre peuple, lui, est « koulo tkhelet » כולו תכלת, il est tellement beau et fort... עם ישראל חי !