Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Appeasement

25 Palestiniens massacrés — mais l'ONU reste silencieuse car ce n'est pas Israël qui est coupable, Par Hillel C. Neuer
18/12/2012

Par Hillel C. Neuer, directeur général de UN Watch   Texte repris du site du CRIF, 18 décembre 2012   Des avions de combat ont délibérément bombardé une mosquée dans un camp de réfugiés palestinien hier, massacrant plus de 25 civils palestiniens. Alors pourquoi l'ONU reste-t-elle totalement silencieuse? Pourquoi on ne voit-on pas de résolutions, condamnations et commissions d'enquête? Parce que c'était la Syrie qui l'a fait — et rien ne peut être reproché à Israël. Malgré ses objectifs nobles, l'ONU est trop souvent un lieu de ténèbres où règnent la dictature et une politique de deux poids  poids, deux mesures.

 

Lu sur ... Unwatch

Ce mois-ci, l'Assemblée Générale de l'ONU a adopté ses résolutions annuelles concernant les Etats-membres.

Pourtant, il n'y a aucune résolution relative à l'asservissement des femmes en Arabie Saoudite, ni sur l'oppression par la Chine de 1, 3 milliards de ses citoyens et de l'occupation brutale du Tibet. Pas un mot non plus sur le Soudan génocidaire, la Mauritanie esclavagiste, ni la Russie, le Venezuela et le Zimbabwe autocrates.

Aidez-nous à dire la vérité aux puissants:

Pire encore, les criminels sont devenus les juges, élus aux plus hauts rangs des agences des Nations Unies pour les droits humains. Le dictateur syrien Bachar Al-Assad – responsable du meurtre de masse de 40 000 de ses concitoyens – siège toujours à la commission pour les droits humains de l'UNESCO.

Par contre, dans les jours qui viennent, l'ONU va attaquer Israël par le biais de 21 résolutions unilatérales, mais n'adoptera que quatre résolutions générales concernant le reste du monde.

Lorsque le seul Etat juif du monde est traité différemment et diabolisé, nous n'écoutons pas les avertissements de l'histoire et ce, à nos risques et périls.

Heureusement, une organisation monte aux créneaux et dit la vérité aux puissants.

Une organisation, qui représente vos valeurs, invite de remarquables orateurs à l'ONU et repousse les ténèbres en mettant en lumière la vérité :

• Lorsque l'ONU a tenu une session urgente pour adopter le tristement célèbre Rapport Goldstone, qui dénie à Israël le droit à l'auto-défense, nous avons invité le commandant militaire britannique, Colonel Richard Kemp […] comme témoin. Il a déclaré ceci:

« M. le Président, les Forces de Défense Israéliennes ont fait davantage pour protéger les droits des civils dans une zone de combat que toute autre armée dans l'histoire de la guerre. »

Les délégués sont restés silencieux. Cliquez ici pour regarder cette vidéo exceptionnelle

• Lorsque l'ONU a nommé la Libye à la tête de la Conférence Durban II sur le Racisme, conférence qui accusait uniquement Israël de racisme, nous avons donné la parole à l'une des victimes de tortures, les plus célèbres, du régime Kadhafi, choquant la présidente libyenne et dénonçant l'hypocrisie totale de la séance. Cliquez ici pour regarder cette vidéo spectaculaire

• Lorsque le Conseil des Droits de l'Homme a passé la première année après sa «réforme» à condamner un seul pays – Israël – nous avons pris la parole pour dénoncer ce travestissement de justice. Le président de l'agence de l'ONU a été scandalisé, a qualifié notre discours «d'inadmissible», et a déclaré qu'il ne pourrait jamais plus être tenu. La vidéo est devenue virale et a été vue dans le monde entier. Cliquez ici pour regarder le « le discours banni. »

UN Watch continue d'inviter les victimes célèbres des pires dictatures mondiales à témoigner devant l'ONU des crimes commis: des héros venus de Chine, de Cuba, d'Egypte, d'Iran, de Corée du Nord, de Syrie et du Zimbabwe.

UN Watch est la seule agence au monde à faire ce travail. UN Watch joue un rôle unique et essentiel.

Au-delà des couloirs des Nations Unies, notre voix porteuse de vérité est entendue dans le monde entier :

– Le message de vérité véhiculé par UN Watch a été cité 400 fois l'an dernier, notamment par CNN, le New York Times, Le Monde et d'autres médias importants.

– Les vidéos de UN Watch ont été vues plus de deux millions de fois sur YouTube.

– Un Watch compte 23 000 fans sur Facebook et 6 000 personnes la suivent sur Twitter, une base qui s'élargit et qui diffuse nos informations.

- Les campagnes de UN Watch ont obtenu d'excellents résultats, comme le licenciement des Nations Unies du fonctionnaire antisémite, Jean Ziegler, et la réprimande sans précédent du fonctionnaire pro-Hamas Richard Falk.

Citons The New Republic : « UN Watch est une organisation qui dit la vérité. »

 

© Hillel C. Neuer

 

[Article aimablement signalé par O. Peel.]