Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
France et Pays arabes

Le Consul Général de la France à Jérusalem collabore à la négation de l'histoire des Juifs en Israël !
15/01/2013

 

Publié le | 5 commentaires

__________________________________________________________

Le ministère des Affaires étrangères, a réprimandé ce jeudi le Consulat général Français à Jérusalem en raison de remarques faites par Frédéric Desagneaux, le consul général de France à Jérusalem. Le ministère a déclaré qu'il

« refuse le lien entre le peuple juif et la terre d' Israël. »

Dans un communiqué, Yigal Palmor, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères a dit qu'Israël a été

« choqué que le consul général français ait rejoint ceux qui voudraient réécrire l'histoire à leur bénéfice et effacer le lien du peuple juif et des Israéliens avec la Terre d' Israël. »

Le Ministère a réagi au colloque organisé par le Consulat de France, qui avait pour titre : « 150 ans de contribution française à l'archéologie palestinienne ». Des représentants de l'Autorité Palestinienne y ont participé, aucun officiel israélien n'a été invité. Sur les photos publiées par Flickr on peut voir la ministre palestinienne du Tourisme et des Antiquités, Roula Maaya, aux côtés du Consul Général de France, Frédéric Desagneaux, ainsi qu'un drapeau palestinien. Le programme du colloque est visible ici.

Comme on peut le voir l'affiche du colloque est en français et en arabe. L'hébreu n'existe pas !

Affiche en Français et Arabe l'Hébreu n'existe pas...

Affiche en français et en arabe : l'hébreu n'existe pas…

Drapeau palestinien dans le fond… Israël n'existe pas… 

 

La ministre palestinienne du Tourisme et des Antiquités, Roula Maaya.

Aucun représentant d'Israël…

Dans son allocution [voir le texte officiel], Désagneaux a discuté

« des projets archéologiques importants que les archéologues français avaient aidé à découvrir en Palestine », y compris les grottes de Qumran et Massada, soulignant leur lien avec "'histoire palestinienne". Nous avons vu l'importance qu'ont ces sites pour la reconnaissance internationale de la Palestine, et la France a l'intention de continuer à mener l'action pour faire accepter que c'est aux Palestiniens de gérer ces sites. »

Désagneaux a évoqué d'autres sites importants à Jérusalem et a fourni une chronologie des activités archéologiques françaises en Israël, en ignorant tous les liens avec l'histoire juive, des sites mentionnés, et en omettant de mentionner l'importante coopération entre les archéologues juifs et israéliens avec la France au cours de la période mentionnée.

Palmor a déclaré que la France avait malheureusement, consciemment ou non, rejoint l'Autorité Palestinienne dans « la négation de l'histoire juive en Terre d'Israël par un fonctionnaire politique de l'Autorité palestinienne. »

Il a souligné qu'il était indigne, de la part d'un représentant officiel de la France, de fournir assistance à ce genre de propagande, au détriment de l'équité et de la vérité historiques ».

Le Consul général de France à Jérusalem n'a pas encore répondu à la déclaration du ministère des Affaires étrangères, a indiqué le ministère.

J'ai fini par retrouver le texte de l'allocution de monsieur le Consul Général de France. En voici des extraits:

Il ne mentionne pas Massada. Et s'il n'affirme pas de manière explicite qu'il s'agit d'un patrimoine arabe palestinien, c'est implicite. Il est possible que l'allocution ait différé du texte préparé à l'avance.

« C'est au Tombeau des Rois, à 300 mètres d'ici, un peu plus haut sur la rue de Naplouse, qu'eurent lieu, en 1863, les toutes premières fouilles en Palestine. Elles étaient l'œuvre de Félicien de Saulcy, qui inaugurait alors une longue tradition d'archéologie française dans ce pays, aux côtés d'autres chercheurs européens, américains et palestiniens [ !!!] notamment […]

1) Les tombeaux des trois rois… [juifs, pas palestiniens] ! Mais il ne les nomme pas. Il ne faut pas, en effet, offenser les négationnistes de l'existence du peuple juif.

2) Monsieur le Consul Général ne mentionne pas les chercheurs… israéliens

« Je citerai les travaux de référence du P. Vincent sur Jérusalem, Hébron et Bethléem, les fouilles du P. De Vaux à Tell El-Far'ah et à Qumran, […] On a vu encore récemment, avec le classement de la Basilique de la Nativité à la liste du patrimoine mondial, que la France a soutenu, quelle pouvait être l'importance du patrimoine pour la reconnaissance internationale de la Palestine, et la France, Madame la Ministre, entend jouer pleinement son rôle dans le soutien à la connaissance et la gestion de ce patrimoine par les Palestiniens. En 150 ans, nous sommes donc passés de l'archéologie française en Palestine à l'archéologie franco-palestinienne, et c'est bien sûr une excellente chose. »

3) Il n'existe donc pas d'archéologie franco-israélienne, c'est bien sûr une abomination. Et ce qui n'est pas moins horrible, il n'existe pas d'archéologie a-politique.

4) Le discours sous-entend que Qumran (haut lieu de la secte juive des Esséniens), Bethléem (ville juive), Hébron (ville juive, [lieu du tombeau] des patriarches juifs), Jérusalem (ville du Roi [juif] David, lieu du Temple juif), Tell El Farah (site de l'âge du bronze et du fer, qui concerne les Philistins, peuple de la mer Egée, sans aucun lien avec les Arabes palestiniens, qui avait déjà disparu au temps de Jésus) font partie du patrimoine des Arabes palestiniens qui ne sont arrivés [dans cette région] qu'au septième siècle de notre ère !

Publié par Agrajag