Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Judaïsme
Nationalisme religieux juif

Lettre ouverte d'un « goï » au Rav Ovadia Yossef, par Shraga Blum
20/01/2013

 

C'est le cœur lourd que je vous écris, vous qui êtes un « géant de la Torah » et qui avez marqué plusieurs générations de juifs par vos décisions et votre enseignement. On m'a toujours inculqué que le rôle des maîtres de chaque génération était de rapprocher les gens de la Torah et non de les en éloigner, de répandre l'amour et non le rejet d'autrui, de s'attacher à la vérité et non de calomnier, de faire du « Kidoush Hashem » et non du « Hilloul Hashem ». Sachant que beaucoup de vos adeptes ont abdiqué leur sens critique et leur liberté de choix pour boire vos paroles telles qu'elles sortent de votre bouche, votre responsabilité est d'autant plus grande lorsque vous prononcez vos discours ou prodiguez vos enseignements, d'autant plus qu'à l'époque actuelle, les propos tenus dans un cours en petit comité font le tout du monde en quelques minutes.

J'ai eu l'occasion de bouillonner à plusieurs reprises face au niveau lamentable et parfois révoltant des messages de la campagne électorale menée par le parti « Shass », dont vous êtes l'inspirateur et le mentor. Mais suite à vos déclarations de samedi soir, je ne puis me taire davantage.

J'ai ainsi appris avec stupeur que je m'apprêtais mardi à voter pour un « parti de goïm ».  Même si pour moi, l'appellation de « goï » n'a pas la même connotation négative que pour vous, je me suis rendu sur le site de « Habayit Hayehoudi », j'ai regardé les photos des candidats de cette formation, celles des prestigieux rabbanim qui les guident, les soutiennent et les conseillent, et je me suis demandé comment vous avez pu prononcer de telles paroles. Une campagne électorale justifie-t-elle de pareils outrages, de surcroît de la bouche d'un « Gadol Ha-Dor » ? Que ces accusations viennent de vous-même ou vous aient été susurrées à l'oreille par vos proches bien intentionnés, peu m'importe, puisqu'il existe un célèbre adage religieux qui recommande aux Sages « de faire attention aux conséquences de leurs paroles ». Et celles d'hier soir ont dépassé toutes les limites. J'en rappelle un extrait aux lecteurs qui ne les ont pas entendues de leurs propres oreilles ou lues de leur yeux, pour qu'ils comprennent l'immensité de ma stupeur, de mes interrogations mais aussi de ma colère:

« On les appelle "la Maison juive" mais c'est une maison de goïm ! Ils veulent déraciner la Torah, favoriser les unions civiles ! Il est interdit de voter pour eux ! Ces gens sont-ils des religieux ?! Quiconque vote pour eux transgresse totalement un commandement de Torah et est un renégat! Ce sont tous des méchants, des personnes qui haïssent la Torah, qui haïssent les mitsvot, qui veulent instaurer les transports publics le Shabbat, des gens qui fautent et entraînent le peuple à fauter, qui veulent encourager les mariages mixtes […] Il y a parmi eux des députés qui sont de véritables renégats, des laïques complets ! Comment peut-on aller avec eux ?...»

Et que l'on me dise pas « que ces propos ont été mal interprétés » ou « sortis de leur contexte », comme c'est le cas à chaque fois que « Shass » se compromet dans des attaques de bas niveau. Ces paroles ont été dites, enregistrées, et diffusées.

La comparaison entre vos propos et la réaction de « Habayit Hayehoudi » est déjà en elle-même un enseignement :

« Le Rav Ovadia Yossef est un important guide spirituel pour de nombreux secteurs en Israël, et nous avons beaucoup de respect et d'estime pour lui. Notre formation se donne pour objectif de constituer une passerelle entre les différents secteurs de la population et nous poursuivrons dans cette direction. Si nous sommes attaqués de toutes parts, c'est le signe que nous sommes sur la bonne voie ».

Il y a quelque chose d'exaspérant pour les sionistes religieux d'être traités ainsi de « goïm » parce qu'ils ne s'inscrivent pas dans la stricte orthodoxie, tout comme ils sont d'ailleurs immédiatement désignés comme « déviants gauchistes » s'ils émettent le moindre désaccord avec les positions d'«Otsma Le-Israël ».

Je regrette profondément que, parmi tous les arguments et clips de campagne utilisés par les nombreuses listes qui se présentent à ces élections, ceux du parti que vous dirigez auront été parmi les plus négatifs, calomnieux et primaires, alors qu'il prétend représenter le « judaïsme authentique » et propose de « retrouver les valeurs traditionnelles du judaïsme ». Quelle image de la Torah entendez-vous imprimer parmi la population ? L'exemple donné par vos députés depuis 20 ans est-il édifiant et flatteur à ce point ? Voyons un peu…

Pour cela, je suis retourné sur le site de « Habayit Hayehoudi », et j'ai regardé les candidats un à un.

·        J'ai eu beau chercher et fouiller, je n'en ai trouvé aucun qui ait fait de la prison pour corruption ou abus de confiance.

·        Aucun qui ait envoyé ses sbires évincer, manu militari, le Rav Haïm Amsallem de la Hiloula du Baba Salé, ou faire du grabuge lors d'un cours du Rav Amnon Itshak.

·        Je n'en ai trouvé aucun qui ait proféré des propos insultants ou racistes envers les non-religieux, les immigrants originaires de Russie, ou les kibboutznikim, ou qui déterre l'argument ethnique comme instrument de campagne.

·        Aucun qui distribue des amulettes ou promette le Monde futur pour faire voter les gens simples en faveur du parti.

·        Aucun qui s'emploie à transformer les services religieux de l'Etat en chasse gardée d'une orthodoxie étriquée.

·        Aucun qui exige d'exempter des milliers de jeunes du service militaire alors que d'autres sont prêts à donner leur vie pour le pays.

·        Et aucun qui se soit livré à des magouilles et des compromissions politiques pour obtenir des budgets ou éviter des ennuis judiciaires.

Et la liste n'est pas exhaustive.

Au contraire, je n'y ai vu que

·        des gens d'un niveau exceptionnel, chacun dans son domaine d'activité ;

·        des gens qui aiment leur pays, s'y investissent et se sacrifient pour lui ;

·        des gens qui aiment leur prochain quel qu'il soit, qui aiment leur armée, qui prônent une Torah de vie et veulent la faire partager par l'exemple ;

·        des gens qui veulent faire avancer la société sans laisser personne de côté,

·        et qui suscitent bien souvent l'admiration des personnes sincères plutôt que le rejet.

Entre leur manière de concevoir leur judaïsme et celle que vous semblez prôner à travers vos paroles qui façonnent l'attitude des politiciens qui vous entourent et vous adulent, j'ai fait mon choix depuis longtemps. Et je l'exprimerai mardi en soutenant le « parti de goïm »…

 

Avec tout mon respect mêlé de peine.

 

© Shraga Blum