Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Millière Guy

Polémique autour de Pierre-André Taguieff, Jean Robin
25/05/2013

 

Article repris du site Enquête et Débat, 20 mai 2013

 

Le fameux sociologue, politologue et historien des idées, directeur de recherche au CNRS Pierre-André Taguieff a connu bien des polémiques dans sa longue carrière, concernant la Nouvelle Droite d'Alain de Benoist dans les années 70 ou Stéphane Hessel plus récemment. Cette fois, les critiques se déchaînent contre lui de la part de pro-israéliens et d'anti-israéliens, suite à la parution du dernier ouvrage qu'il a dirigé, « Dictionnaire historique et critique du racisme », paru aux PUF.


Le site islamiste Oumma.com le met en cause comme d'habitude parce qu'il est pro-israélien, et qu'il vient de participer à une soirée de lancement de son livre, organisée par le Centre National du Livre, sous le haut patronage du Ministère de la Culture et du Huffington Post, dirigé par Anne Sinclair.

Oumma s'indigne (c'est à la mode à l'extrême-gauche) que les mêmes qui invitent Taguieff aient boycotté Tariq Ramadan, ce qui est somme toute logique puisqu'ils sont aussi islamistes que lui. Puis ils reprochent à Taguieff d'avoir participé au site Dreuz.info, excellent site que nos lecteurs connaissent bien. Voici le passage en question de leur article (ou procès d'intention si vous préférez) :

Léger problème : Pierre-André Taguieff n'est pas simplement un universitaire graphomane et cumulard. Il est également un idéologue proche de la mouvance ultra-sioniste et islamophobe comme l'illustre sa participation au site dénommé Dreuz.info. Se présentant comme un média « francophone, chrétien, néo-conservateur et pro-israélien », ce site fournit régulièrement des tribunes violemment hostiles au monde arabe et à l'islam. Cet aspect dans la carrière de l'intellectuel est d'autant plus intéressant que l'homme fut présenté élogieusement par le président du Centre national du livre, Jean-François Colosimo, comme un « combattant antiraciste depuis 40 ans ». C'est d'ailleurs le même Taguieff qui fit brièvement allusion, lors de sa conférence, au « racisme » qui se fonde sur « ces thèses paranoïaques sur l'islamisation de l'Europe » alors que le site auquel il collabore est particulièrement prolixe dans ce registre.

Léger problème, comme dirait Oumma, sur Dreuz on ne l'entend pas de cette oreille, et on reproche à Taguieff d'avoir intégré dans son dictionnaire un article diffamatoire à l'encontre de Guy Millière, un des auteurs principaux de Dreuz.info justement. Cet article, écrit par Leila Babes, dit ceci :

Selon un rapport du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), il existe une alliance entre des extrémistes se disant « sionistes » et des mouvements d'extrême droite, parmi lesquels des militants du Front national, des royalistes et des intégristes catholiques. Il n'est pas exclu cependant que certains de ces sites instrumentalisent l'inquiétude des Juifs pour dresser les communautés les unes contre les autres. L'arabophobie touche également des milieux cultivés. S'appuyant sur une lecture caricaturale du « choc des civilisations », Guy Millière, universitaire proche des milieux néo-conservateurs américains et défenseur inconditionnel d'Israël, prône la guerre totale contre les Palestiniens. Prenant comme exemple les émeutes des banlieues, ce théoricien néo-conservateur tend à voir la France, à ses yeux en passe de devenir musulmane, comme un ennemi de la civilisation occidentale. Nombre de clichés racistes se retrouvent dans son discours: xénophobie, haine antimusulmane et amalgames entre maghrébins, délinquants et terroristes. Quant à l'islam, il « n'a, écrit-il, aucunement participé de façon positive à l'histoire et à la culture du pays ». Les Arabes sont vus comme nombreux et violents. On retrouve la même vision raciste chez la journaliste italienne Oriana Fallaci dont l'ouvrage, encore plus virulent, est cité par tous les sites extrémistes. Les « fils d'Allah » qui « se multiplient comme des rats », « incapables de contribuer au progrès de l'humanité », souillant les églises, y sont traités de barbares, et comparés aux rats et à des hordes de sangliers.

Guy Millière, qui réagira bientôt plus officiellement dans un article, a déjà réagi sur son Facebook :

Le texte de Leila Babes est immonde. Sa publication par Taguieff est immonde. Je ne sais plus de quel côté se situe Taguieff. Mais je considère comme une trahison le fait qu'il accepte qu'on m'insulte et me diffame dans un livre qu'il signe. Je suis en colère contre Babes, mais je n'attends rien de cette personne. Je suis en colère contre Taguieff, car j'attendais autre chose de lui. Je n'ai plus un milligramme de confiance en ce type.

Difficile de ne pas être d'accord avec Guy Millière, même si je ne suis pas objectif puisqu'étant son éditeur. Dreuz vient donc de publier un article salé intitulé « L'honneur perdu de Pierre-André Taguieff », en référence au titre du livre de Jean-Edern Hallier, L'honneur perdu de François Mitterrand. En voici un extrait :

Les éventuels nouveaux amis de Taguieff savent-ils que le même Taguieff proclamait voici peu encore lutter sans merci contre des « décennies de propagande palestinienne et pro-palestinienne », dénonçait « l'antisionisme » comme un antisémitisme, et faisait cela avec l'ardeur fébrile du nouveau converti ? Le pluralisme acceptant que soit écrit tout et le contraire de tout sans le moindre scrupule, la moindre rigueur et la moindre épine dorsale semble être celui qui habite la personne de Taguieff lui-même. Un homme qui passe d'une position à une position quasiment inverse en quelques mois, voire beaucoup moins, n'est, en tout cas, pas un homme fiable.

Voici le message que m'a renvoyé Pierre-André Taguieff suite à l'envoi de l'article de Dreuz : (http://oumma.com/16755/gouvernement-boycotte-tariq-ramadan-sponsorise-ultra-sioniste)

Les islamistes attaquent… Je me réjouis d'être attaqué par les extrémistes et les sectaires de tous bords… PAT

Chacun jugera de cette réponse pour le moins relativiste et laconique. Quant à nous, outre le fait de défendre Guy Millière qui est clairement diffamé dans cet article de Leila Babes, sous la responsabilité de Taguieff, nous regrettons qu'on ne trouve pas un mot dans son volumineux dictionnaire sur la judéomanie, qui est pourtant une des sources de l'antisémitisme actuel. Nous regrettons également que M. Taguieff ne trouve pas que la plus extrémiste dans l'histoire soit la Ministre de la culture socialiste, ce qu'elle est pourtant puisque l'idéologie dont elle se réclame est extrémiste (nous renvoyons au Livre noir de la gauche pour les détails), et son rôle consiste à spolier légalement les Français par l'impôt afin de financer l'art et la culture socialistes, tout en nommant des socialistes à des postes-clé. Et nous trouvons enfin étonnant que Pierre-André Taguieff ait accepté d'être interrogé par Anne Sinclair qui, comme disait Desproges, est raciste puisqu'elle n'accepte de se marier qu'avec un juif. (ce qui s'est d'ailleurs depuis confirmé puisqu'après Ivan Levaï, cité par Desproges à l'époque, ce fut Dominique Strauss-Kahn, et maintenant Pierre Nora).

Voir à partir de 6 minutes de cette vidéo de Desproges. Je cite :

Les juifs-juifs ne se marient qu'entre eux bien sûr. Je relisais récemment un livre qui s'appelait “Juifs et français” dans lequel les auteurs demandaient à [Anne-Sinclair] si elle aurait épousé Ivan Levaï pour le cas où il n'aurait pas été juif comme elle. Eh bien voyez-vous cette jeune femme a répondu que non, que probablement elle n'aurait pas pu tomber amoureuse d'un non-juif. Eh bien voyez-vous je comprends très bien cette attitude qu'on pourrait un peu hâtivement taxer de racisme.

 

 

© Jean Robin