Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

Découverte d'une Shoah cachée, fosse commune après fosse commune, par Elhanan Miller
11/08/2013

 

Texte original anglais de Elhanan Miller : “Exposing a hidden Shoah, one mass grave at a time”, mis en ligne sur le site The Times of Israel, le 11 août 2013.

Traduit en français par Menahem R. Macina pour le site Debriefing.org

PARIS — Patrick Desbois a commencé à s'intéresser aux juifs d'Europe de l'Est après s'être rendu en Ukraine, auprès de son grand-père, qui en tant que prisonnier politique français, a été déporté dans un camp soviétique d'internement en 1942.

« Il n'en a jamais parlé. Il a seulement dit qu'à l'extérieur du camp c'était pire que dans le camp. J'ai voulu comprendre pourquoi, et j'ai découvert que 18.000 juifs ont été abattus dans ce village, du nom de Rawa-Ruska, et n'ont jamais été enterrés. »

Prêtre catholique résidant à Paris, Desbois est un chercheur inattendu en matière d'Holocauste. Mais l'histoire des juifs ukrainiens, qu'il a mise au jour peu à peu en interviewant les paysans locaux qui, adolescents, avaient collaboré avec les Nazis à l'extermination, l'a amené à créer Yahad-in-Unum. Fondée en 2004, l'organisation se consacre à étudier et retracer l'histoire de communautés qui ont été entièrement effacées de la face de la terre. Elle exerce ses activités dans huit pays de l'Est, jetant une lumière nouvelle sur les exécutions par fusillades, qui n'avaient pas été prises en compte dans la recherche antécédente sur l'Holocauste.

Aujourd'hui, Yahad-in-Unum examine soigneusement les archives soviétiques et allemandes accessibles, en recoupant les découvertes avec les témoignages d'environ 3.500 fermiers locaux qui se trouvaient sur les lieux de massacres, et même dans certains cas avec des éléments balistiques.

Selon Desbois, « les gens qui se trouvaient là lors des massacres voulaient parler avant leur mort. Beaucoup avaient été réquisitionnés pour creuser les fosses communes, les remplir, et convoyer les juifs dans des chariots tirés par des chevaux, ramener leurs vêtements, les vendre, répandre des cendres sur le sang. Cinquante tâches différentes. »

 

Father Patrick Desbois (photo credit: Elhanan Miller/Times of Israel)