Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Obama ferme l'ambassade des Etats-Unis au Vatican, Patrick Grumberg
28/11/2013

Officiel : Obama ferme l'ambassade des Etats Unis au Vatican

obama_vatican_s640x469

L'administration Obama a décidé de fermer son ambassade au Vatican, et de transférer ses bureaux à l'ambassade américaine en Italie.

La raison officielle est qu'après avoir passé en revue la sécurité de ses ambassades après l'attaque de Benghazi l'an dernier, le département d'Etat considère que l'ambassade des USA au Saint Siège n'est pas sure.

« C'est une dégradation gigantesque » des liens entre le Vatican et les Etats Unis, a déclaré l'ancien ambassadeur américain James Nicholson, également Secrétaire d'Etat aux anciens combattants dans l'administration Bush.

Une indiscutable gifle au visage

Déplacer l'ambassadeur du Vatican envoie un message très clair : le poste diplomatique importe peu à Obama.

“C'est une nouvelle marque d'antipathie de cette administration tant vis à vis des catholiques et du Vatican, que des Chrétiens du Moyen Orient. Cette ambassade possède une position clef en tant qu'intermédiaire avec beaucoup d'Etats, spécialement au Moyen Orient. C'est tout sauf le bon moment pour fermer cette ambassade. La fermer, c'est réduire son influence », précise James Nicholson.

“Il y a longtemps que le Département d'Etat voulait faire cela. Le sujet est venu sur la table quand j'étais ambassadeur. J'ai expliqué que c'était une folie, et le projet a été abandonné. Mais maintenant, ils sont déterminés. Ma perception est que les Etats Unis montrent ainsi leur peu d'appréciation pour l'importance diplomatique du Vatican.”

Il a fallu attendre l'année 1984 pour qu'un président américain ouvre la première ambassade au Saint Siège. Il s'agissait du Président Ronald Reagan, qui a rapidement compris son importance dans les affaires internationales. Reagan et le Pape Jean Paul II ont ainsi formé un partenariat qui a permis la chute du communisme en Europe de l'Est.

Le Pape communique en permanence avec les cardinaux de tous les pays au monde, ce qui lui donne accès à plus de renseignements qu'aucun autre dirigeant sur la planète. Si Obama devait faire une chose, c'était de développer ses liens avec le Vatican, et non d'insulter les Catholiques.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d'après-midi.

Au delà de l'humiliation, quelles sont les raisons de ce dédain ?

La première raison est la haine que les groupes anti-familles ont pour le Vatican. Ils sont favorables au mariage gay, à l'adoption d'enfants par deux homosexuels, à l'avortement, ils imposent la théorie du genre, et, pour les plus « Cohn Benditisés », encouragent la « découverte de la sexualité » entre enfants et adultes.

Le Saint Siège est vigoureusement opposé à la dictature pro-avortement.

L'administration Obama, sans surprise, a une écoute attentive des groupes anti-famille.

La seconde raison est à trouver du coté de l'islam. Obama tisse ses liens. Son amitié pour Erdogan est sans limite. Obama vient de renouer avec l'Iran – et au même moment il claque la porte aux Catholiques.

Les Catholique ne sont pas stupides. Ils ont compris le message.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://ncronline.org/news/vatican/vatican-embassy-move-draws-fire-former-us-envoys
http://www.catholicvote.org/obama-snubs-vatican-with-embassy-downgrade/

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/11/officiel-obama-ferme-lambassade-des-etats-unis-au-vatican/#sthash.kFwVDFk8.dpuf
Officiel : Obama ferme l'ambassade des Etats Unis au Vatican

obama_vatican_s640x469

L'administration Obama a décidé de fermer son ambassade au Vatican, et de transférer ses bureaux à l'ambassade américaine en Italie.

La raison officielle est qu'après avoir passé en revue la sécurité de ses ambassades après l'attaque de Benghazi l'an dernier, le département d'Etat considère que l'ambassade des USA au Saint Siège n'est pas sure.

« C'est une dégradation gigantesque » des liens entre le Vatican et les Etats Unis, a déclaré l'ancien ambassadeur américain James Nicholson, également Secrétaire d'Etat aux anciens combattants dans l'administration Bush.

Une indiscutable gifle au visage

Déplacer l'ambassadeur du Vatican envoie un message très clair : le poste diplomatique importe peu à Obama.

“C'est une nouvelle marque d'antipathie de cette administration tant vis à vis des catholiques et du Vatican, que des Chrétiens du Moyen Orient. Cette ambassade possède une position clef en tant qu'intermédiaire avec beaucoup d'Etats, spécialement au Moyen Orient. C'est tout sauf le bon moment pour fermer cette ambassade. La fermer, c'est réduire son influence », précise James Nicholson.

“Il y a longtemps que le Département d'Etat voulait faire cela. Le sujet est venu sur la table quand j'étais ambassadeur. J'ai expliqué que c'était une folie, et le projet a été abandonné. Mais maintenant, ils sont déterminés. Ma perception est que les Etats Unis montrent ainsi leur peu d'appréciation pour l'importance diplomatique du Vatican.”

Il a fallu attendre l'année 1984 pour qu'un président américain ouvre la première ambassade au Saint Siège. Il s'agissait du Président Ronald Reagan, qui a rapidement compris son importance dans les affaires internationales. Reagan et le Pape Jean Paul II ont ainsi formé un partenariat qui a permis la chute du communisme en Europe de l'Est.

Le Pape communique en permanence avec les cardinaux de tous les pays au monde, ce qui lui donne accès à plus de renseignements qu'aucun autre dirigeant sur la planète. Si Obama devait faire une chose, c'était de développer ses liens avec le Vatican, et non d'insulter les Catholiques.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d'après-midi.

Au delà de l'humiliation, quelles sont les raisons de ce dédain ?

La première raison est la haine que les groupes anti-familles ont pour le Vatican. Ils sont favorables au mariage gay, à l'adoption d'enfants par deux homosexuels, à l'avortement, ils imposent la théorie du genre, et, pour les plus « Cohn Benditisés », encouragent la « découverte de la sexualité » entre enfants et adultes.

Le Saint Siège est vigoureusement opposé à la dictature pro-avortement.

L'administration Obama, sans surprise, a une écoute attentive des groupes anti-famille.

La seconde raison est à trouver du coté de l'islam. Obama tisse ses liens. Son amitié pour Erdogan est sans limite. Obama vient de renouer avec l'Iran – et au même moment il claque la porte aux Catholiques.

Les Catholique ne sont pas stupides. Ils ont compris le message.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://ncronline.org/news/vatican/vatican-embassy-move-draws-fire-former-us-envoys
http://www.catholicvote.org/obama-snubs-vatican-with-embassy-downgrade/

- See more at: http://www.dreuz.info/2013/11/officiel-obama-ferme-lambassade-des-etats-unis-au-vatican/#sthash.kFwVDFk8.dpuf

 

Article mis en ligne sur le site Dreuz.info, 27 novembre 2013.

[Source de l'information : John L. Allen Jr.,  Vatican embassy move draws fire from former US envoys”, sur le site du National Catholic Reporter (NCR), 20 novembre 2013.]

 


L'administration Obama a décidé de fermer son ambassade au Vatican, et de transférer ses bureaux à l'ambassade américaine en Italie.

La raison officielle est qu'après avoir passé en revue la sécurité de ses ambassades après l'attaque de Benghazi l'an dernier, le département d'Etat considère que l'ambassade des USA au Saint Siège n'est pas sure.

« C'est une dégradation gigantesque » des liens entre le Vatican et les Etats Unis, a déclaré l'ancien ambassadeur américain James Nicholson, également Secrétaire d'Etat aux anciens combattants dans l'administration Bush.

 

Une indiscutable gifle

Déplacer l'ambassadeur du Vatican envoie un message très clair : le poste diplomatique importe peu à Obama. James Nicholson commente l'événement en ces termes :

C'est une nouvelle marque d'antipathie de cette administration tant vis à vis des catholiques et du Vatican, que des Chrétiens du Moyen-Orient. Cette ambassade a une position-clé en tant qu'intermédiaire avec beaucoup d'Etats, spécialement au Moyen-Orient. C'est tout sauf le bon moment pour fermer cette ambassade. La fermer, c'est réduire son influence. Il y a longtemps que le Département d'Etat voulait faire cela. Le sujet est venu sur la table quand j'étais ambassadeur. J'ai expliqué que c'était une folie, et le projet a été abandonné. Mais maintenant, ils sont déterminés. Ma perception est que les Etats Unis montrent ainsi leur peu d'appréciation pour l'importance diplomatique du Vatican.

Il a fallu attendre l'année 1984 pour qu'un président américain ouvre la première ambassade près le Saint-Siège. Il s'agissait du Président Ronald Reagan, qui a rapidement compris l'importance de ce poste diplomatique dans les affaires internationales. Reagan et le Pape Jean-Paul II ont ainsi formé un partenariat qui a permis la chute du communisme en Europe de l'Est.

Le Pape communique en permanence avec les cardinaux de tous les pays du monde, ce qui lui donne accès à plus de renseignements qu'aucun autre dirigeant sur la planète. Si Obama devait faire une chose, c'était de développer ses liens avec le Vatican, et non offenser les Catholiques.

Au delà de l'humiliation, quelles sont les raisons de ce dédain ?

La première est la haine que les groupes anti-famille ont pour le Vatican. Ils sont favorables au mariage gay, à l'adoption d'enfants par deux homosexuels, à l'avortement, ils imposent la théorie du genre, et, pour les plus "Cohn-Benditisés", encouragent la « découverte de la sexualité » entre enfants et adultes.

Le Saint-Siège est vigoureusement opposé à la dictature pro-avortement.

L'administration Obama, sans surprise, a une écoute attentive des groupes anti-famille.

La seconde raison est à trouver du coté de l'islam. Obama tisse ses liens. Son amitié pour Erdogan est sans limite. Il vient de renouer avec l'Iran, et, au même moment, il claque la porte aux nez des Catholiques.

Les Catholiques ne sont pas stupides. Ils ont compris le message.


© Patrick Grumberg