Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Comment, avec les meilleures intentions (chrétiennes) du monde, on évacue le message des prophètes concernant le peuple juif
Menahem Macina
03/01/2014

Le site Zenit.org, qui passe (à tort) pour être le site officieux d'informations religieuses du Vatican, donnait, en cette fin d'année un espace médiatique – indu, à mon sens – à une méditation catholique, remplie d'un indéniable « zèle pour Dieu », mais qui, malheureusement, « procède de l'ignorance » (cf. Rm 10, 2).

Il s'agit d'une « Lectio divina » chrétienne, entendez une méditation spirituelle de l'Écriture, qui vise à l'édification, le plus souvent au mépris du sens littéral (peshat) de la Parole divine, qui selon la théologie et l'exégèse catholiques elles-mêmes, ne doit jamais être oblitéré. Or, comme on va le voir, il l'est massivement dans le texte qui suit, dû au P. Nicolas Bossu, du mouvement catholique des Légionnaires du Christ (« Jésus, lumière des Nations »), également consultable en pdf sur Regnum Christi, site des Légionnaires du Christ.

...............

Ce que dit la Lectio Divina du P. Bossu, qui paraphrase, pour les christianiser, les versets 1-4 d'Is 60 :

Pour la méditation

Mais comment Jésus se manifeste-t-il aujourd'hui ? Où le trouver, où le montrer, comment le transmettre à nos frères ? En parcourant les lectures de la messe, nous découvrons l'importance du mystère de l'Église.

Isaïe a centré sa prophétie sur Jérusalem, qui est une figure de l'Église : il suffit d'avoir assisté à une grande cérémonie sur la place saint Pierre à Rome pour vivre cette Cité sainte vers laquelle les fils reviennent de loin (combien de langues y sont parlées !), au milieu de l'obscurité qui recouvre la terre (combien de violence en ce monde !), mais avec la gloire du Seigneur qui brille sur elle (la sobre beauté de la liturgie).

Ce que dit l'Écriture, en réalité :

Isaïe 60, 1.2.4 : Debout! Resplendis ! [il s'agit de Jérusalem] car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de L'Éternel. Tandis que les ténèbres s'étendent sur la terre et l'obscurité sur les peuples, sur toi se lève L'Éternel, et sa gloire sur toi paraît [...] Tes fils viennent de loin...

-----------------------------

Ce que dit la « Lectio Divina » du P. Bossu, qui paraphrase, pour les christianiser, les versets 1.4.11. du Ps 72 :
C'est par l'Église que se réalise pleinement la royauté universelle du Christ entrevue par le Psaume 72 : lorsque les peuples se convertissent au culte de Jésus, tous les rois se prosternent devant Lui et tous les pays le servent ; par ses œuvres de miséricorde, il délivre le pauvre qui appelle, et le malheureux sans recours. Tout cela, à partir d'un enfant couché dans la crèche : la naissance de Jésus est à la fois l'accomplissement des signes (de l'Écriture, de la Création) et le commencement d'une nouvelle époque, celle du temps de l'Église, celle de l'annonce de l'Évangile [...]

En réalité, l'Écriture annonce la consolation et la gloire future du peuple juif, après ses tribulations multiséculaires tragiques :

Ps 72, 1.4.11 : Ô Dieu, donne au roi [Messie] ton jugement, au fils de roi ta justice, qu'il rende à ton peuple sentence juste et jugement à tes petits [...] il jugera le petit peuple, il sauvera les fils de pauvres [...] tous les rois se prosterneront devant lui, tous les païens le serviront....

-------------------------

En termes de théologie, la « Lectio divina » ci-dessus est une illustration de ce que les spécialistes du Judaïsme et du Christianisme appellent « théologie (ou théorie) de la substitution », en anglais « replacement », selon laquelle, les Juifs ayant failli, les nations chrétiennes se sont substituées à eux et ont hérité de l'appel initial qui était destiné à Israël.

Ici, Jérusalem est le type de Rome !

Il n'est pas pire hérésie. J'en traite sans cesse dans mes articles et mes ouvrages publiés. Mais la vérité des choses m'oblige à dire que je prêche dans un quasi-désert (chrétien) !

© Menahem Macina