Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

Sion et Jérusalem dans la prière juive
Wikipedia
21/05/2014

Sion et Jérusalem dans la prière et le rituel juifs, selon Wikipedia


[Traduction, complétée d'ajouts du traducteur, de Zion and Jerusalem in Jewish prayer and ritual (Wikipedia), par Menahem Macina.]


Les références à Sion et à Jérusalem dans la prière et le rituel juifs traditionnels sont importantes. La liturgie en contient beaucoup :

Sion et Jérusalem sont mentionnées 5 fois dans les 18 Bénédictions de la Amidah, la prière centrale de la liturgie juive, qui demande la restauration de Jérusalem à la nation juive. Elle est récitée en se tournant vers Jérusalem :

14ème Bénédiction de la Amidah :

« Réside dans Jérusalem, Ta ville, comme tu l'as promis ; restaures-y bientôt le trône de David, Ton serviteur, et pour l'éternité, construis-la bientôt, de nos jours. Béni es-Tu Éternel, qui [re]construis Jérusalem. »

17ème Bénédiction de la Amidah :

« Et à Jérusalem, Ta ville, puisses-tu revenir […] Béni sois-Tu, bâtisseur de Jérusalem ». « Puissent nos yeux contempler Ton retour à Sion, avec miséricorde. Béni es-Tu, Éternel, Qui ramènes Ta Shekhinah à Sion ».

A Rosh Hodesh et Hol hamo‘ed, on dit :

« Notre Dieu et Dieu de nos pères, que notre souvenir, le souvenir de nos pères, le souvenir de Jérusalem, Ta ville, le souvenir du Messie, fils de David, Ton serviteur, le souvenir de ton peuple tout entier, la Maison d'Israël, montent, viennent, parviennent jusqu'à Toi, apparaissent devant Toi, pour la délivrance, le bonheur, la grâce, la bienveillance et la miséricorde. »

La prière de Moussaf [prière supplémentaire] dit :

« Mais à cause de nos péchés, nous avons été exilés de notre terre et éloignés de notre sol […] Retire nos dispersés du milieu des nations, et ramène nos dispersions des extrémités de la terre. Ramène-nous à Sion, Ta ville, avec des chants de joie, et à Jérusalem le foyer de Ton sanctuaire avec une joie éternelle. »

Dans la prière du Samedi matin (Moussaf), on dit :

« Tu nous sauveras ! Tu te lèveras, Tu prendras Sion en pitié, car il est temps de lui faire grâce : l'heure est venue [cf. Ps 102, 14]. »

La prière Ya‘aleh weyavo mentionne la « mémoire de Jérusalem, la ville de Ta sainteté ».

Dans la prière d'actions de grâce après les repas, qui est récitée après avoir partagé un repas accompagné de pain, on dit :

« Aie pitié, Seigneur notre Dieu […] de Jérusalem, Ta ville, de Sion, le lieu où repose Ta gloire… »

et

« Reconstruis Jérusalem, la ville sainte, bientôt, de nos jours. Béni sois-Tu, Dieu, Qui reconstruis Jérusalem dans ta miséricorde, Amen ».

Après avoir partagé un repas léger, la prière d'action de grâces dit :

« Aie pitié, Seigneur, notre Dieu […] de Jérusalem, Ta ville, et de Sion, le lieu du repos de Ta gloire […] Reconstruis Jérusalem, la ville sainte, rapidement, de nos jours. Amène-nous en elle et réjouis-nous par sa reconstruction, et fais-nous manger de son fruit et nous rassasier de son excellence, et sois béni de sa sainteté et de sa pureté ».

Dans le rituel ashkénaze de Tisha be'Av, on ajoute la prière Nahem [console] à la Amidah de Minhah [prière de l'après-midi]. Elle demande à Dieu de réconforter ceux qui pleurent la destruction de Sion et de Jérusalem. La prière commence par ces mots :

« Réconforte [ou « console »], ceux qui portent le deuil de Sion et ceux qui se lamentent sur Jérusalem. » 1


* Dans la prière « hashivenou » [ramène-nous], du Shabbat au soir [‘erev shabbat], la fin de la bénédiction est modifiée ainsi :

« Béni sois-Tu, Seigneur, Toi qui étends l'abri de la paix sur nous et sur Ton peuple Israël tout entier, et sur Jérusalem».


1 Hayim H. Donin (10 octobre 1991). To pray as a Jew: a guide to the prayer book and the synagogue service. Basic Books. p. 141. ISBN 978-0-465-08633-7. Lien vérifié le 21 juin 2014.